james-stamler-k3heD_KwH0A-unsplash.jpg

FAQ

Questions de base

1. Qu'est-ce qu'un ISRC ?


Le Code international normalisé des enregistrements (ISRC) est la norme mondiale d'identification des enregistrements sonores. Elle est particulièrement nécessaire si vous souhaitez distribuer votre musique à des fins commerciales. Sur les CD, le code est stocké de manière inaudible dans le sous-code avec chaque enregistrement musical. Pour les offres de téléchargement et de streaming, le code est disponible dans les métadonnées. L'ISRC permet l'identification des enregistrements sonores et facilite ainsi le contrôle de leur utilisation dans tous les processus non physiques de distribution et de diffusion de musique numérisée. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)




2. Quand ai-je besoin d'un ISRC ?


L'ISRC est nécessaire dans la zone physique (par exemple pour la production d'un CD), surtout si vous souhaitez distribuer votre musique à des fins commerciales. En attendant, il n'existe pratiquement pas de moyen numérique de contourner l'ISRC : les plateformes de téléchargement telles que iTunes ou les fournisseurs de streaming tels que Spotify et Apple Music exigent que les titres soient liés à un ISRC pendant le téléchargement.




3. comment puis-je obtenir un ISRC ?


Les ISRC doivent toujours être acquises dans le pays où le travailleur a sa résidence principale. Si vous avez votre résidence principale en Suisse ou au Liechtenstein, vous pouvez acheter l'ISRC auprès de l'IFPI Suisse.





Autres questions sur l'ISRC

9. Quels sont les chiffres qui composent mon ISRC ? Je n'ai reçu que 5 des 12 chiffres ?


L'ISRC est une clé à douze chiffres. Il code en séquence : le nom du pays (deux chiffres), le premier titulaire (trois chiffres), l'année de délivrance de l'ISRC (deux chiffres) et l'enregistrement lui-même (cinq chiffres). L'ISRC est une norme alphanumérique utilisant les lettres de l'alphabet romain et les chiffres arabes 0-9. Comme d'autres normes internationales importantes, elle est publiée et tenue à jour par l'Organisation internationale de normalisation (ISO) et l'Institut allemand de normalisation (DIN). Il est divisé en quatre parties : Dans sa forme écrite uniquement, le code doit être précédé des lettres "ISRC" et, dans un souci de clarté, les quatre parties sont séparées par des traits d'union. Lors de la saisie de l'ISRC dans les bases de données ou dans le sous-code des enregistrements CD (voir également le point 16), il est essentiel de n'utiliser que la forme de présentation simple à 12 chiffres, sans espaces et/ou tirets.





Différents codes

38. Qu'est-ce qu'un code de label (LC) ?


Numéro à cinq chiffres attribué par la GVL allemande (Gesellschaft zur Verwertung von Leistungsschutzrechten, équivalent de la SWISSPERFORM suisse) (voir point 49) qui identifie un label. Le code du label est utilisé exclusivement sur le marché allemand de la musique, mais il y est également important pour les producteurs suisses sur le marché allemand : sans code de label, on risque de ne pas pouvoir diffuser ses propres supports sonores en Allemagne. La Suisse n'a pas de code d'étiquette. Vous trouverez de plus amples informations sur la page d'accueil de l'IFPI Suisse ou sur la page d'accueil du GVL (en anglais). Un code de label obtenu via l'IFPI Suisse est livré rapidement (plus vite qu'avec GVL), mais présente l'inconvénient de ne pas encore participer à la distribution des frais de transmission de GVL. Il convient donc d'examiner attentivement s'il ne serait pas globalement plus avantageux d'acheter le code de l'étiquette via le GVL.





Associations / sociétés diverses

46. qu'est-ce que SUISA ?


La Société coopérative suisse des auteurs et éditeurs de musique (SUISA) représente les droits d'exploitation découlant des droits d'auteur des compositeurs, paroliers et éditeurs d'œuvres musicales. Ou, comme le décrit SUISA elle-même : "SUISA représente les droits (dits mineurs) sur les œuvres musicales non destinées au cinéma, les versions de concert d'œuvres théâtrales et les œuvres musicales de films de cinéma et de télévision. Les (grands) droits de mise en scène d'œuvres telles que les opéras ou les comédies musicales sont représentés par la Société Suisse des Auteurs SSA". A SUISA, l'ISRC est un instrument important pour garantir que les titres issus de la radiodiffusion et d'autres notifications liées à la distribution soient attribués aux auteurs respectifs. Pour autant que la déclaration soit correcte et que les rapports soient exacts, l'ISRC facilite grandement la comptabilité. Toutefois, ce champ n'est pas obligatoire pour SUISA, car de nombreux auteurs semi-professionnels déclarent également leurs œuvres à SUISA sans avoir attribué d'ISRC.